Un test de paternité peut-il distinguer les pères d'une même famille ?

Updated: May 11



Le test ADN de paternité peut être utilisé pour identifier qui est le père biologique d'un enfant en comparant l'ADN du père présumé à celui de l'enfant. S'il y a une quantité adéquate d'ADN communs, on dit que l'enfant est le sien.


La similitude est testée en comparant un certain nombre de marqueurs génétiques, dont chaque individu possède un mélange unique. Dans cet esprit, il peut être difficile d'effectuer un test de paternité entre des pères présumés qui sont biologiquement liés, car des parties de leur ADN sont similaires. C’est plus difficile, mais pas impossible. Le laboratoire peut faire la différence entre les deux ADN, et découvrir qui est le vrai père.


Plus une personne est éloignée de la famille immédiate, plus il est facile de la distinguer en raison des différences dans leur mélange génétique. Par exemple, deux frères auront plus en commun que deux cousins. Lorsque deux cousins ​​sont testés pour la paternité, le test a une probabilité plus élevée d'un résultat déterminant.


Doute de paternité entre le père et le grand-père :


Les pères possibles peuvent également être liés par une relation père-fils. Le père transmettra toujours 50% de son ADN à son enfant et le petit-fils ou la petite-fille en recevra 25%. Cela donnera plus de chances d'obtenir un faux positif - lorsque le test est incorrectement marqué comme positif. Le laboratoire effectuant le test doit être informé de la relation biologique entre les pères afin que des analyses complémentaires soient effectuées pour garantir de meilleurs résultats. La participation des deux pères est fortement recommandée en plus de l'ADN de la mère biologique de l'enfant.


Doute de paternité entre des frères :


Si les pères présumés sont frères, ils auront chacun 50% de leur ADN de leur mère et les 50% restants de leur père. Cependant, l'ADN qu'ils reçoivent d'un parent peut ne pas être exactement le même profil ADN que les frères partagent entre eux. Parce que la transmission des gènes se fait de manière aléatoire. Ainsi entre deux frères, le pourcentage de gènes en commun en provenance de leur propre père n'est que de 25%, de même pour les gènes provenant de la mère.

Pour savoir avec certitude lequel des frères est le père de l'enfant, il est recommandé que les deux frères soient testés afin de confirmer lequel d'entre eux partage le plus de marqueurs génétiques avec l'enfant. Si un seul frère est disponible ou consent au test, il y a encore de bonnes chances d'obtenir un résultat précis. La participation de la mère au test n'est pas obligatoire, mais recommandée, car sa contribution aidera à analyser le profil génétique de l'enfant beaucoup plus facilement.


Doute de paternité entre des jumeaux :


Si les pères présumés sont des jumeaux, il faudra alors distinguer dans un premier temps si les jumeaux sont identiques ou fraternels.

Les jumeaux identiques partagent exactement le même profil génétique, puisque provenant d'une fécondation commune, ils reçoivent de la part des parents des gènes identiques. Il sera alors très difficile de différencier qui est le père biologique, puisque l'enfant aura reçu des gènes qui sont compatibles avec les deux pères. Dans ce cas très particulier, le résultat d'un test ADN peut ne pas répondre avec certitude et fiabilité ou doute du lien de filiation. Si le doute de paternité se porte sur des pères qui sont des jumeaux identiques, nous recommandons de ne pas faire d'analyse, puisqu’incertaines. Il n'y a actuellement aucune méthode suffisamment développée pour les distinguer.


Les jumeaux fraternels auront le même mélange génétique que les frères et sœurs normaux (50% du père: 50% de la mère), donc ce qui s'applique aux frères s'applique ici. L'analyse pourra déterminer le lien de filiation en comparant l'ADN de deux jumeaux avec celui de l'enfant et de la mère biologique.


Faire un test ADN étendu :


Un test de paternité est généralement proposé avec une comparaison génétique des allèles des participants sur un nombre de 16 à 21 marqueurs. Il est très important de vérifier que l'ensemble des marqueurs testés soient parfaitement identiques entre le père et l'enfant. Des mutations sont possibles et peuvent fausser cette comparaison :


Comment lire les résultats d'un test ADN ?

Lors d'un test de paternité avec des pères provenant d'une même famille, il est conseillé afin d'améliorer la fiabilité de la comparaison de demander au laboratoire d'augmenter le nombre de marqueurs testés. Le décuplement du nombre d'allèles à comparer améliore la compatibilité entre les profils génétiques et la précision du résultat.


Comment faire un test de paternité ?


Dans un premier temps, il est important d'informer le laboratoire si les pères éventuels sont apparentés, car en étant informés, ils pourront anticiper la vérification d'irrégularité lors de l'analyse.


La commande d'un test de paternité peut se faire à domicile depuis le site internet d'un laboratoire. Les participants peuvent faire l'analyse ensemble ou séparément, même depuis des pays différents.


Le matériel pour faire des prélèvements salivaires est envoyé par la poste et doit être retourné de la même manière. Les participants peuvent aussi utiliser des échantillons non standards comme des cheveux, des ongles, brosse à dents...


Les résultats sont disponibles par email sous 3 à 5 jours en utilisant des écouvillons buccaux pour tous les participants. Mais plutôt 10 jours minimum si l'un des participants utilise des échantillons non standards.


Le test peut être demandé à titre privé dans le cadre du cercle familial ou pour une raison légale lors d'une procédure judiciaire ou administrative.

Il est impossible de faire un test ADN de chromosome Y lorsque le doute de paternité se porte sur des pères de la même famille. Car le chromosome y étant similaire chez toutes les personnes masculines provenant de la même lignée. Le test ne pourra faire la différence entre les pères présumés.